LA CREATION DE POWER RANGERS DINO FURY, UN VERITABLE CHALLENGE !


12 Dec
12Dec

La saison 28 de Power Rangers est maintenant en production et le showrunner Simon Bennett nous informe du processus de casting unique, du changement de sexe du Rangers vert.



La saison actuelle de Power Rangers Best Morpher n'est pas encore terminée, mais les fans se tournent déjà plus que d'habitude vers l'avenir. Pourquoi donc ? C'est la 28e saison de Power Rangers donc ce n'est pas un anniversaire. Le thème de la saison est les dinosaures, ce qui est une belle connexion avec le passé.

L'excitation vient en fait des coulisses. Dino Fury a un nouveau producteur exécutif, Simon Bennett. En rejoignant le producteur de longue date Chip Lynn, les fans sont impatients de voir ce que Bennett apportera à la table et comment il peut ou non changer la formule de la franchise. Non seulement cela, mais Bennett dirige le show alors que les récentes révélations d'un nouveau film d'action et une série d'animation sont à l'horizon . est-ce-que Dino Fury fera partie de ce nouveau reboot du Power Rangers univers ?

Bennett s'est assis avec le site Den of geek sur skype pour discuter de cela, du processus de casting unique de la saison au milieu du COVID-19, du changement de sexe de l'un des Rangers, et bien plus encore!

voici l'interview :

DEN OF GEEK: Vous dirigez la série depuis quatre ans et maintenant vous êtes producteur exécutif. Comment avez-vous tiré les leçons que vous avez apprises en tant que réalisateur de la série et les avez-vous appliquées à votre nouveau rôle de producteur exécutif ?

SIMON BENNETT: Je pense qu'avoir réalisé quatre saisons signifie que je comprends comment fonctionne le puzzle qu'est Power Rangers. Quand je suis arrivé à bord en tant que directeur, c'était incroyablement difficile.

Tous les composants, comment tout s'emboîte, images japonaises, deuxième unité, unité principale, cascades, action, qui fait quoi. Toute scène peut être divisée en trois ou quatre parties pour différentes personnes qui gèrent différents aspects de leur scène. Travailler ensemble et communiquer avec toutes les personnes responsables de toutes les pièces est un défi en tant que réalisateur.

Ce que je fais maintenant en tant que showrunner, c'est le même défi, mais en gros, parce que ma compétence englobe aussi l'écriture des histoires, et à l'autre bout du tournage, la post-production, les effets visuels, la musique, tous ces éléments. J'ai déjà fait cela dans d'autres émissions et j'aime vraiment avoir cette vue d'ensemble.

Avec les Power Rangers , c'est tellement complexe que ce n'est jamais ennuyeux. Je suis constamment occupé à partir du moment où je me réveille, jusqu'au moment où je m'endors, j'ai des questions qui me viennent à propos de cette partie de cet épisode, ou de cette partie de cet épisode. Je me précipite dans les effets visuels pour approuver un plan, ou dans l'écriture pour résoudre une question, je parle aux réalisateurs, je suis sur le plateau en train d'aider avec une scène de performance que la deuxième unité se retrouve à diriger.

J'ai donc aussi fais un peu de réalisation sur Dino Fury , ce qui me permet de garder la main. C'est incroyablement  amusant car au cœur des Power Rangers il y a une sorte de joie, parce que le matériau est léger,, c'est amusant et c'est excitant. Cela fait ressortir l'enfant intérieur de chacun qui y travaille. C'est l'une des choses sur lesquelles c'est un plaisir de travailler.

DEN OF GEEK: Y a-t-il de nouveaux objectifs dans les coulisses pour que tout reste cohérent ?

SIMON BENNETT: Je ne peux pas entrer dans les détails, mais je peux dire que la nouvelle saison a été beaucoup réfléchi, et c'est certainement un développement qui, je pense, excitera et intriguera et, espérons-le, ravira les fans quand ils verront cette nouvelle saison.

DEN OF GEEK : De nombreux membres de la distribution de Dino Fury ont denombreux followers sur les réseaux sociaux. Était-ce intentionnel dans le cadre du processus de casting ou simplement une heureuse coïncidence ?

SIMON BENNETT: Je pense que c'est une heureuse coïncidence. Nous choisissons les personnes qui ont les compétences nécessaires pour les rôles. Nous n'avons pas choisi les gens en raison de leur suivi sur les réseaux sociaux. Je pense donc que c'est une heureuse coïncidence. Nous sommes bien dans le tournage maintenant. Nous sommes sur le point de fêter Noël dans quelques semaines. J'ai vu huit épisodes terminés, et je suis très, très excité par la façon dont ça se passe. Je pense que le casting est fantastique 

DEN OF GEEK : La décision a été prise de changer de sexe l'un des Rangers, ce qui n'a pas été fait depuis le début quelques saisons. Avez-vous participé à cette décision ou savez-vous pourquoi cela s'est finalement produit ?

SIMON BENNETT : J'ai participé à cette décision, et c'était vraiment une question de diversité. Il s'agissait vraiment de vouloir que le casting de la série représente un peu plus une représentation équilibrée des gens que Ryusoulger nous a livré. Ils avaient cinq hommes et une femme. Nous voulions vraiment qu'il y ait au moins un personnage féminin de plus. Nous avons également été très prudents avec tous les personnages invités, pour nous assurer qu'il y ait un équilibre entre les sexes au sein de la distribution.

DEN OF GEEK : À quoi ressemblait le processus de casting au milieu de toutes les restrictions COVID? Vous diffusiez des gens sur des webcams et autres. Quels étaient les défis ?

SIMON BENNETT : C'était délicat. Cela a pris plus de temps que d'habitude. Dans un monde idéal, je serais allé aux États-Unis pour la dernière série d'auditions. Vous commencez avec peut-être 4 000 personnes, puis vous réduisez cela à peut-être 30, et ces 30 derniers, nous aurons des auditions intensives avec les producteurs exécutifs.

Ce serait idéalement en personne, mais nous ne pouvions pas le faire en personne à cause du COVID. Je sais que Chip Lynn est retourné aux États-Unis, et il a rencontré à quatre mètres de distance, dans une tente, les côtés ouverts, dans un parc, les derniers candidats pour se rencontrer et saluer, et voir quel genre de personnes ils étaient. . Mais ce n'était pas n'importe quel type d'audition parce que nous n'avons pas pu faire d'auditions (traditionnelles). Les auditions finales pour la distribution américaine ont été faites par Zoom, essentiellement.

Ils jouaient la scène, souvent ils étaient à la maison, et souvent c'était leur mère ou leur colocataire qui lisait les hors ligne. Le calibre de l'audition était donc variable, essayer de les amener à configurer leur téléphone de manière à les présenter sous le jour le plus favorable était un défi.

Et donc ils jouaient la scène et ensuite je leur donnais quelques notes pour voir à quel point ils étaient flexibles en tant qu'acteurs. Et nous sommes passés par peut-être trois étapes de ce processus avec les 30 derniers acteurs.

DEN OF GEEK : Le PDG de Hasbro, Brian Goldner, a déclaré dans une récente interview que Jonathan Entwistle, qui dirige le nouveau film Power Rangers et supervise le nouvel univers partagé, gère «l'émission télévisée destinée aux enfants qui en est à sa 27e  saison». Avez-vous eu des contacts avec Entwistle?

SIMON BENNETT : Non. J'en sais autant que vous, car j'en ai lu aussi en ligne. C'est complètement nouveau pour moi. Je n'ai eu aucun contact avec M. Entwistle.

DEN OF GEEK : Qu'est-ce que ça fait de travailler avec les acteurs? Beaucoup d'entre eux sont venus d'Amérique, où nous avons beaucoup dû faire face au COVID. Maintenant, ils sont capables de vivre normalement en Nouvelle-Zélande.

SIMON BENNETT : Eh bien, ils n'ont pas beaucoup de temps pour vivre normalement lorsqu'ils sont ici, car ils sont généralement pris en charge vers cinq heures du matin et conduits au maquillage et sur le plateau. Ils ont de très longues journées parce que les acteurs jouant les Power Rangers, quand ils ne sont pas sur l'unité principale, ils sont sur la deuxième unité. Ils travaillent donc de 5h30 à 18h30.

Ensuite, ils doivent examiner les lignes et le matériel d'apprentissage pour le lendemain. Et leurs week-ends, je pense qu'ils sont en train d'explorer Auckland et de profiter de l'été. Je veux dire, ce que je dirais à propos des acteurs, c'est qu'ils ont énormément d'enthousiasme pour leur travail et peut-être de l'excitation après avoir découvert qu'ils ont été choisis et qu'ils doivent garder le secret. Ensuite, les deux semaines de quarantaine qu'ils ont dû traverser à leur arrivée en Nouvelle-Zélande servent à renforcer cette excitation, mais ils n'ont certainement pas perdu l'enthousiasme depuis qu'ils ont commencé à tourner.

Je suis conscient que les saisons précédentes, les acteurs ont pu rentrer chez eux pendant les vacances de Noël et passer les fêtes avec leur famille. Et nous ne pouvons pas faire cela à cause du COVID, de la quarantaine etc.

Je pense donc que le casting pendant notre pause de Noël, voyagera à travers la Nouvelle-Zélande et explorera le pays et profitera simplement de l'été. Nous faisons ce que nous pouvons pour leur offrir un sentiment de famille autant que possible. Mais ils s'entendent tous très bien. Je n'ai entendu aucune plainte et ils semblent apprécier d'être des Power Rangers.

DEN OF GEEK : Y a-t-il autre chose que vous voulez dire aux fans de Power Ranger qui liront ceci ?

SIMON BENNETT :  Attendez-vous à de nombreuses surprises avec Dino Fury. 

Les Power Rangers Dino Fury feront leurs débuts de l'année prochaine !


source : Den of Geek

- Clem -

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.