REVIEW POWER RANGERS #9 - ACTES ET CONSEQUENCES


24 Jul
24Jul

Alors que les rangers reviennent sur Safeheaven, leurs actes commencent  à être discutés et remis en question, en même temps, Trini tente de contacter l'émissaire jaune au travers des restes du rouge. 


Lorsque les Hartuniens arrivent sur Safeheaven, la réaction de la population déjà présente est plutot négative. En effet de part leur passé colonial et destructeur, les Hartuniens se sont forgés une image des plus sanglantes. Cela se concrétise lorsque le sage Arkon tente de les tuer. Zack est la pour le raisonner mais on sent bien que les tentions entre les peuples sont encore bien vives. 


De son coté avec l'aide de Drakkon, Trini tente de contacter l'émissaire jaune. Sans succès. Ce dernier part sous entendant qu'il compte bien s'amuser avant de mourir sous les coups des Empyreals. 


En effet celui-ci retourne vers le grand coffre fort renfermant les mutants créés lors de Shattered Grid. Il dit entendre une voix retentir plus que nulles autres... on peut supposer que c'est celle de Kiya, anciennement l'Oméga ranger Bleu. 

Quand Jason vient interrompre Drakkon, ce dernier tente de trouver un stratagème pour se libérer : un combat à mort avec le ranger Rouge.


Au bout de ses forces, Trini réussi a se connecter à l'émissaire Jaune qui lui dit de ne pas venir si ce n'est que pour apporter de la destruction. 

Ce chapitre continue la lancée des précédents ; quels sont les réponses à nos actes? et la justice est-elle toujours juste? Deux questions auxquelles il est très difficile de répondre et auxquelles nos rangers vont devoir faire face. 


Power Rangers #9 est disponible dans les kiosques américains dès aujourd’hui. Des copies numériques en VO sont disponibles sur ComiXology, iBooks, Google Play et Kindle.

Nous vous rappelons que les comics Power Rangers reviennent en France sous le label Vestron, dont la première sortie sera le 30 juillet prochain, avec le Roman Graphique Soul Of The Dragon.

Vous pouvez également retrouver le calendrier des sorties française juste ici.

-Théo- 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.