RADIANT BLACK: REVIEW - ISSUE #4


23 May
23May

Woaw!!! Ce chapitre est incroyable et change tout ce qu’on sait jusqu’ici. Une scène d’action très dynamique et haute en couleur fait son apparition comme pré-sentie et l’effet fonctionne. On en découvre plus sur les motivations des personnages et un peu plus leur caractère.


Ce chapitre se termine par un plot twist des plus intéressant, inattendu et inédit pour ma part !  


Attention, spoiler !


Ne venez que si vous avez déjà lu le chapitre.

Woaw. Woaw. Woaw. Que dire de plus ? On commence le chapitre par Nathan perdu dans un monde particulier où il rencontre une espèce de robot géant lui expliquant l’enjeu de ses nouveaux pouvoirs. Le robot lui demandera s’il se sent capable d’accomplir la mission, on ne le voit pas répondre.

On le retrouve dans le monde réel envoyer un message à Matthew pour essayer ses pouvoir, ils découvrent ainsi que les émotions sont le moyen de faire s’exprimer le Radiant Black.

Après cet entraînement, ils se font surprendre par le Radiant Red qui lui en veut personnellement, jusqu’à menacer de s’attaquer à son entourage. La bataille fait rage et le bâtiment dans lequel ils se battent vient à s’effondrer. Nathan use de ses nouveaux pouvoirs pour maintenir le bâtiment en suspension le temps que civils sortent.

Épuisé il lâche tout et meurt seul sous les débris. Le trou noir (origine des pouvoir) quitte le corps de Nathan pour rejoindre celui de Matthew, celui ci se retrouve dans le même monde particulier du début et accepte la mission. Il devient le Radiant Black.

Lorsqu’on commence à comprendre Nathan, à le connaître, Higgins nous l’enlève. Je m’attendais à tout sauf à ça, en effet on avait déjà eu quelques informations comme quoi ce chapitre allait « tout changer », mais à ce point là… 

Le fait de faire partir Nathan maintenant est vraiment le meilleur : nous sommes qu’au début de son développement mais on y est déjà attaché, de quoi marquer le coup. Et c’est réussi. J’ai envie de dire que le premier arc « Nathan » est terminé et que la suite promet du solide que ce soit en qualité d’écriture ou d’illustration. En tout cas, c’est un grand OUI pour moi et RADIANT BLACK deviendra un incontournable – s’il ne l’est pas déjà. 


- Théo -

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.