INTERVIEW: FRANK GOGOL, SCENARISTE "EDGE OF DARKNESS"


14 May
14May

Frank Gogol est un auteur de bandes dessinées basé à San Francisco. Il est l'auteur de Dead End Kids (2019), GRIEF (2018), No Heroine (2020) et Dead End Kids: The Suburban Job (2021) -  ainsi que du nouveau Power Rangers Unlimited: Edge of Darkness, basé sur le Ranger Fantôme (Phantom Ranger).


Frank Gogol is a San Francisco-based comic book author. He is the author of Dead End Kids (2019), GRIEF (2018), No Heroine (2020) and Dead End Kids: The Suburban Job (2021) - as well as the new Power Rangers Unlimited: Edge of Darkness, based on the Phantom Ranger.




Power Rangers Réunification : Bonjour Frank, merci de nous accorder cette interview. Vous êtes tout jeune avec déjà un très beau parcours, dont des awards pour Best New Series avec Dead End Kids et Best Writer pour l’intégralité pour votre travail. Comment devient-on scénariste de comics ? Quel est votre parcours ?


Frank Gogol : “J’ai su très tôt - à peu près quand j’avais 13-14 ans - que je voulais écrire des histoires, mais ce n’est qu’à mes 18 ans que j’ai compris que je voulais écrire des histoires pour des comics. Mon parcours scolaire s’est alors construit autour de l’idée de devenir scénariste de comics. J’ai fait un double cursus en Écriture Créative et Communications, et j’ai étudié le Design Graphique. J’ai dirigé le journal étudiant de mon université pendant deux ans, cela m’a permis de découvrir le fonctionnement de la production papier, d’apprendre à respecter des délais et à travailler en équipe. J’ai ensuite obtenu deux Masters en Écriture Créative, avant d’être diplômé en 2011, mais ce n’est qu’en 2016 que j’ai écrit mon premier comics. Ce n’est pas facile quand on débute. Cela demande beaucoup de discipline et de confiance en soi.”

P2R : A quel moment de votre vie, vous vous êtes dit, c'est ça que je veux faire (scénariste de comics) ?


FG : “Fin 2015, j’avais un très bon travail mais peu épanouissant. Cela faisait un moment que je voulais faire des comics, mais sans jamais oser. Alors, dès début 2016, j’ai quitté mon travail (avec l’accord de mon partenaire) et je me suis donné une année pour apprendre à faire des comics afin de réaliser le mien. Une année plus tard, j’ai publié mon tout premier comics - GRIEF - sur Kickstarter.”

P2R : Quelles sont les personnes qui vous ont aidé dans le milieu ?


FG : “Il y aurait probablement trop de noms à citer, mais les premiers qui me viennent à l’esprit sont : l’ancien éditeur de Marvel, Andy Schmidt, qui a été mon mentor en écriture dès le début et est désormais un ami proche. Travis McIntire de Source Point Press (célèbre maison d’édition, ndlr) a été le premier éditeur à considérer que mon travail avait un potentiel, et je l’ai depuis inclus dans mes projets créatifs personnels. Et Dafna Pleban, éditrice de Power Rangers, qui m’a offert mon premier travail rémunéré dans les comics, sur l’une de mes franchises préférées de tous les temps. Je pourrais citer de nombreuses autres personnes, mais celles-ci sont les plus marquantes.”

P2R : Avec le prochain comics Power Rangers Unlimited: Edge of Darkness, que vous avez écrit, vous entrez directement dans l’univers de Power Rangers, et tout ce que cela implique. Connaissiez-vous la franchise auparavant ?


FG : “J’ai des souvenirs très précis du jour où j’ai regardé le premier épisode de la série Power Rangers en août 1993, je suis donc fan depuis mes 5 ans. Depuis, j’ai vu toutes les saisons au moins deux fois chacune et j'ai regardé pas mal de vidéos du genre Sentai. Donc, oui, vous pouvez dire que je suis un fan…”

P2R : Quels sont les éléments de Power Rangers qui vous ont marqué ? Une histoire, un personnage, un élément qui vous semble emblématique ?


FG :
“Ma saison préférée est Zeo. Lorsque Zordon dit “En tant que Power Rangers, vous avez bien servi votre planète. Mais, les Power Rangers que vous avez connus ont disparu à jamais. A leur place, une nouvelle force plus performante vient de naître. Maintenant, vous êtes les Power Rangers Zeo - encore plus efficaces dans la lutte contre le mal.” dans le premier épisode (“Phase Zeo, partie 2”, ndlr), c’est un monumental tournant pour la série. C’était comme si elle pouvait continuer pour toujours, et jusqu’à présent, cela s’est avéré exact ! Jason est également de retour dans Zeo, c’était mon personnage préféré dans les premières saisons de Power Rangers. Encore aujourd’hui, le Ranger Doré est mon Ranger préféré et le massif jouet du Zord Pyramidas de 1996 est disposé sur l’étagère derrière mon bureau.”

P2R : Avez-vous lu d'autres comics Power Rangers avant de vous lancer dans l'aventure ?


FG : “Tout à fait. Lorsque le comics MMPR est sorti en 2016, cela a vraiment redynamisé mon amour pour la franchise et permis tout un tas d’histoires, parfaites pour les comics, qu’il n’était pas possible de réaliser dans la série pour causes budgétaires et de sa cible démographique. Ces comics ont été le mariage parfait entre les deux choses que j’aime le plus : les comics et Power Rangers.”

P2R :
Écrire une histoire sur le Ranger Fantôme n’est pas une mince affaire. Il s’agit probablement de l’un des personnages les plus connus de la franchise, et pourtant celui sur lequel on en connaît le moins. Comment prépare-t-on l’écriture d’un personnage comme le Ranger Fantôme ?


FG : “Pour me préparer, j’ai relu chaque comic (dont certains n’avaient pas encore été publiés à l’époque - privilège du travail) et j’ai revu les 10 épisodes dans lesquels le Ranger Fantôme apparaît. Autant, c’était pratique que le Ranger Fantôme n’apparaisse que dans 10 épisodes parce que c’est une quantité raisonnable de contenus à regarder, autant, cela donne très peu de matière dans laquelle puiser pour créer une nouvelle histoire.”

P2R : Avez-vous eu des contraintes pour l'écriture de la part de BOOM! Studio et/ou de Hasbro ? Ou avez-vous pu proposer librement vos idées ?


FG : “J’ai dû prendre en compte quelques éléments en écrivant l’histoire. Ce que Ryan faisait, par exemple, dans les deux titres principaux (Mighty Morphin et Power Rangers, ndlr). Mais, honnêtement, j’ai été surpris par le niveau de liberté que BOOM! m’a laissé pour développer l’histoire que je voulais raconter. Je ne me rappelle même pas qu’on m’ait dit “non”, purement et simplement. Tout se discutait. L’histoire s’est développée organiquement via des conversations que j’ai pu avoir avec Dafna (Pleban, ndlr) et Gwen Waller, l’Assistante Edition.”


P2R : Que représente pour vous le personnage du Ranger Fantôme ?


FG : “J’ai toujours aimé l’idée que le Ranger Fantôme soit un personnage mystérieux. En tant qu’auteur, le Ranger Fantôme représente pour moi une énorme opportunité narrative.

Je pense que dans cette histoire unique, j’ai écrit plus de dialogues pour le Ranger Fantôme que n’importe quel autre auteur, ce qui est fou ! Et en même temps, le Ranger Fantôme est un personnage sur lequel de nombreuses hypothèses ont été dressées pendant des années. Il y a plein de théories, d’espoir et d’attentes de la part des fans qu’il m’a fallu surmonter. Mais, lorsque je me suis rendu compte qu’il n’existait pas une histoire qui contenterait tout le monde, cette pression a disparu. Je suis un grand fan de Power Rangers, alors je me suis simplement posé pour essayer de créer une histoire sérieuse et profonde que j’aurais aimé lire en tant que fan - et je pense avoir réussi.”

P2R : Est-ce que votre connaissance de la franchise vous a été utile pour la création de cette histoire ?


FG : “Pour Edge of Darkness, je dirais oui et non. Comme je l’ai dit précédemment, il y a très peu de matière dans la série sur laquelle s’appuyer lorsqu’il s’agit d’écrire sur le Ranger Fantôme. Mais cette profonde connaissance de l’univers de la série et des histoires qui ont été écrites auparavant, et le fait d’être un authentique et fervent fan, ont probablement rendu le travail beaucoup plus simple.”

P2R : Vous vous en doutez, la communauté des fans de Power Rangers attend avec impatience d’en apprendre plus sur le Ranger Fantôme, et peut-être découvrir enfin son identité. Quel message souhaitez-vous adresser aux fans ?


FG : “Tout d’abord, je veux dire “merci” aux fans et à la communauté pour le soutien dont ils ont fait preuve pour la sortie prochaine de Edge of Darkness. Simone, Igor, Ed, et moi-même avons créé quelque chose dont nous sommes fiers et avons hâte de le partager très bientôt. Et si j’ai bien fait mon travail - et je pense que c’est le cas - alors le Ranger Fantôme sera réintroduit d’une façon qui installe le personnage pour des années d’histoires.”


Interview de T1m3r & J-François

Propos recueillis par J-François

Traduction en français par T1m3R


Edge Of Darkness: Synopsis

Répondant à l'appel de Zordon, le Phantom Ranger enquête sur les conséquences d'une attaque empyréaliste. Seulement pour découvrir leur connexion à un mal ancien qu'il a rencontré il y a longtemps... qui est peut-être revenu pour menacer tout l'univers.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.