DINO FURY : PREMIER BILAN !


27 Apr
27Apr

Malheureusement, la série est en pause jusqu'au mois d'août mais nous allons revenir sur les huit épisodes de Dino Fury et dire cinq points positifs et négatifs concernant la série.


1 / Les musiques

Comme vous le savez, la franchise Power Rangers a eu un nouveau compositeur de musique pour la série Dino Fury et pour sa première, Bert Selen fait un excellent travail ! Nous avons des musiques très variés et différents aux autres musiques que nous avons l'habitude d'entendre. 

De plus, le compositeur arrive à rendre les moments plus marquants avec ces musiques.

2 / Le casting

Dans les séries Power Rangers, une majorité des acteurs sont dans leur lancement de leur carrière (comme tous leurs prédécesseurs) et pour le moment, les acteurs sont bons dans l'ensemble. Rusell Curry jouera très bien son rôle de Zayto dans les différentes situations qu'il traverse. 

Concernant le duo comique, on ne doute pas de leur potentiel mais leurs personnages masquent leur capacité. 

3 / La continuité Power Rangers

Pendant plusieurs années, la continuité de Power Rangers était floue et pas assez précise. Mais depuis la réapparition des comics et du rachat par Hasbro, la continuité est devenue une importance pour la franchise. Grâce aux points forts de Beast Morphers, Hasbro continue ces mêmes qualités et les utilisent pour la série Dino Fury en utilisant des personnages jamais aperçus depuis Mighty Morphin, les Morphin Masters

Ces personnages permettent de répondre aux origines de certaines équipes de Power Rangers mais aussi donne une grande importance sur cette continuité. En plus du retour de Mick, peut-être que l'on aura d'autres invités qui vont approfondir cette saison.  

4 / Les relations entre personnages

Le deuxième point fort de Beast Morphers était la relation entre les Rangers et leurs entourages, et Hasbro l'a aussi compris. En effet pendant ses huit premiers épisodes, on peut remarquer plusieurs relations en rapport avec nos chevaliers dinos par exemple, Zayto avec sa mère, Ollie et Amélia qui ont des passions très différentes ou encore le triangle familial Izzy, Javier et leur père. 

Cependant, le décor est juste posé et il faudra attendre la suite pour voir où l'histoire va nous mener. 

5 / Le COVID-19

Attendez ! Vous allez nous dire que la pandémie a plus impacté Beast Morphers que Dino Fury, c'est vrai mais même si le vaccin est en cours de distribution, les équipes de production du cinéma et des émissions télévisés sont toujours en difficulté

Cependant, on ne voit pas de différence comme on en a eu dans les séries japonaises comme Kirameiger ou Kamen Rider Zero One. Mais, il est sûr que l'équipe essaye d'éviter des retards qui peuvent affecter la qualité de la série et aussi éviter les difficultés sur l'arrivée des nouveaux acteurs, le tournage et la post production. 

Bref, un challenge inédit qui continuera pendant une durée indéterminée... 

1 / La dague Dino Fury

On commence les points négatifs avec la dague Dino Fury qui a fait hyper les communautés Power Rangers mais on ne le voie que quelques secondes dans le premier épisode... 

Les Rangers ne l'utilisent pas pour les autres combats et pour le moment, cette nouveauté est malheureusement inutile

À moins que les Rangers ne l'utilisent pour couper du jambon !

2 / Boomtower

Méchant principal qui nous a rejoints avec le duo Izzy et Javier dans l'épisode 4. Crée par Void Knight pour le servir, il voudra gagner en puissance, découvrir la chambre secrète de son maître... et c'est tout ! C'est assez faible pour cinq épisodes. 

Mais vous allez me dire « votre honneur dans la série originale Ryusoulger, le personnage n'est pas destiné à rester très longtemps en vie » je vous dis objection retenue cependant Power Rangers est une adaptation et peux changer le destin des personnages comme c'est le cas de Heckyl/Snide dans Dino Charge ou même Goldar (Mighty Morphin jusqu'à In Space). 

Néanmoins, il n'est pas vers la lanterne rouge des principaux méchants mais on aimerait en voir plus et au moins s'attacher un peu plus à cette brute. Espérons que le suivant aura un peu plus d'âme et de présence !

3 / Le duo comique

On commence à avoir un peu l'habitude avec cet élément principal. Malheureusement en dessous de Bulk et Skull mais un peu au dessus de Victor et Monty, notre nouveau duo comiques a parfois du mal à faire des bons gags et on a le sentiment qu'ils sont présents uniquement pour remplir le cahier des charges

Espérons qu'elles vont avoir un futur développement, mais pour le moment, c'est pas un clin d’œil à une autre secrétaire adorée qui les sauver (Izu de Kamen Rider Zero One).

4 / Utilisation des images japonaises et américaines

Bon, ce sont plutôt des incohérences ou des faux raccords (que Michel et Michel trouveraient très facilement) mais qui gâchent un peu le rapport entre les images jap VS américaines. Du type le combat contre Boomtower ou le monstre du jour du cinquième épisode (Regardez ! Vous les trouverez certainement de vous même). 

Attention à ne pas faire comme du Uwe Boll !

5 / Un surplus de personnages ?

Une inquiétude que l'on peut sentir au cours des épisodes, c'est le risque de surplus de personnages secondaires. Comme on le dit « Trop de personnage, tue les personnages » ce surplus pourrait créer un embouteillage et ne pas permettre le développement de leurs histoires personnelles. 

Espérons que Hasbro fera attention à ce détail ! 

Bonus / L'élément manquant !

Et le dernier défaut ! L'Absence de tout puissant, le plus fort, le numéro uno, Tommy Oliver !

Non, je blague un peu...

Vous avez maintenant notre avis sur le début de la série. Nous restons très curieux de la suite des évènements et rendez-vous après la coupure estivale du mois d'août pour la reprise !

Donnez vos avis dans les commentaires ! 

- Julien A -

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.