DINO FURY : EPISODE 2 REVIEW


03 Mar
03Mar

Après un premier épisode satisfaisant, on poursuit avec ce deuxième épisode qui introduit de plus en plus les personnages et notamment Ollie, notre Ranger Bleu.


En effet, cet épisode est concentré cette fois-ci sur Ollie sur son activité scientifique après avoir trouvé le scanner de Void Knight et vouloir associer au drone scanner de sa mère. Cet acte provoquera le désaccord de ses nouveaux partenaires mais aussi la découverte d'un de ses défauts, agir de manière solitaire. Reste à voir si ce défaut est uniquement pour cet épisode ou permanent à la suite.

Fait important au début de l'épisode, on remarque que nos Rangers s’entraînent sur le timing de la transformation. Un élément qui a presque jamais dans les séries de plus quand le timing était pour la première fois parfait, Zayto félicite ces partenaires. Un Zayto qui joue aussi un rôle de mentor en formant et en dévoilant les divers pouvoirs aux autres Rangers.

Parlant de transformation, nous avons le droit à une version différente que Ryusoulger cependant avec la connexion à la Grille de transformation (Morphin Grid) et la musique utilisée, cela donne un moment très épique. Même si cette séquence peut être long pour certains, il est néanmoins très important quand il s'agit de la première transformation de l'équipe dans la série et en espérant de revoir ce genre de séquence dans les prochains moments importants. 

À propos de la connexion aux autres séries comme on l'a eu avec le Morphin Grid et les Morphin Masters, on retrouve Hartford Robotics qui a un lien avec la série Power Rangers Opération Overdrive notamment avec un ancien Rouge, Mack Hartford étant avant un robot. De plus, on peut rajouter le retour de la téléportation qui n'a plus été utilisé depuis l'ère Zordon et on peut voir aussi que Ollie et Amelia ont du mal à digérer les voyages.

Pour les combats, nous avons un mixte de combats japonaise et américains avec la découverte des différentes Power Up dont l'attaque du pet qui est … malheureusement inévitable ? Le combat le plus intéressant de cet épisode est celui du T-Rex Champion Zord dans lequel on remarque tous son potentiel dont son agilité et ses multiples combinaisons.

Après plusieurs informations et confusions, notre petit monstre champignon s'appelle Mucus et on peut remarquer quelques changements. En premier, le personnage est une fille alors que dans Ryusoulger le personnage était un garçon de plus, ce n'est pas la première fois qu'on a eu ce cas par exemple avec Curio dans Dino Charge et le deuxième est son léger changement de visage pour rendre le personnage un peu plus comique.

Pour conclure, c'est un bon épisode avec des bons passages qu'on aimerait revoir le long de la série et il complète un peu plus les éléments manquants avec le premier épisode mais l'introduction ne semble pas encore terminée et on saura encore un peu plus pour le troisième épisode. 

- Julien A -

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.